Reseña: Evelyne Sanchez: “Eugenia Allier Montaño, César Iván Vilchis Ortega, Camilo Vicente Ovalle (coord.). En la cresta de la ola. Debates y definiciones en torno a la historia del tiempo presente, Bonilla Artigas Editores, (2020)”.

portada En la Cresta de la ola
 
 
 
 
 
Eugenia Allier Montaño, César Iván Vilchis Ortega, Camilo Vicente Ovalle (coord.), En la cresta de la ola. Debates y definiciones en torno a la historia del tiempo presente. Bonilla Artigas Editores, México, 2020, 467 p.
https://journals.openedition.org/caravelle/11934
 
L’Histoire du temps présent est un champ disciplinaire qui s’est constitué il y a une cinquantaine d’années, tout d’abord en France pour pouvoir appréhender le choc et le traumatisme de la Shoah et en réponse à une demande sociale forte, puis dans de nombreux pays. L’Amérique latine n’est pas en reste dans ce processus de diffusion et d’appropriation : d’une part, le continent a dû faire face à sa propre « dernière catastrophe » (Henri Rousso) constituée par les dictatures au cours des années 1960, 70 et 80 suivies de procès, de politique d’« union nationale », d’interrogation des descendants ; d’autre part, les échanges universitaires ont permis à nombre de jeunes chercheurs de se former aux outils que les historiens des institutions parisiennes, en particulier l’Institut d’Histoire du Temps Présent, avaient pu constituer. C’est le cas de plusieurs auteurs de cet ouvrage ambitieux qui propose de dresser un bilan global de l’Histoire du temps présent en Amérique latine.
Le livre, constitué en trois parties, réunit en effet des questions très théoriques, relevant même de la philosophie de l’histoire, épistémologiques et conceptuelles. Il aborde également concrètement les questions d’ordre méthodologique, des sources, des conditions de production de l’Histoire du temps présent et propose un échantillon d’axes de recherche privilégiés par l’historiographie de plusieurs pays latino-américains (les cas abordés concernent l’historiographie mexicaine, argentine et brésilienne).