Justice et infra-justice dans le Mexique indépendant – un dossier de la revue Caravelle (n°112, 2019)

Le dossier propose une approche originale de l’histoire de l’administration de la justice au Mexique en privilégiant l’étude des acteurs qui faisaient le lien entre la société et les tribunaux : traducteurs, avocats, garants et autres conseillers juridiques. Ces personnages, souvent appelés « facilitateurs » jouaient parfois un rôle ambigu. Ainsi, le coût des services d’un avocat limitait-il l’accès aux tribunaux tandis que d’autres s’évertuaient à diffuser les instruments permettant de s’adapter aux exigences d’une administration qui se voulait modernisée et transparente, ce qui concrètement signifiait conforme aux codes de procédure. C’est finalement cette modernisation, opérée au cours du XIXe siècle et supposément installée au XXe, qui est mise en question ici, en suivant les chemins détournés du monde infra-judiciaire.

Accès au dossier : https://journals.openedition.org/caravelle/