El Comunismo en América Latina. Experiencias militantes, intelectuales y transnacionales (1917-1955)

Acerca de: Patricio Herrera González (coord.), El Comunismo en América Latina. Experiencias militantes, intelectuales y transnacionales (1917-1955), Valparaíso, Universidad de Valparaíso, 2017, 461 p.

Reseña publicada en Caravelle, 11/2019.

Dans une conjoncture mondialisée où la dénonciation du communisme a cédé le pas à celle des populismes, y compris et surtout chez des écrivains reconnus et autrefois tentés par l’arène politique, il n’est pas inutile de revenir sur des trajectoires militantes et intellectuelles qui ont marqué le devenir de l’Amérique latine et y ont inspiré dans une certaine mesure des expériences plus récentes de gouvernement. L’ouverture des archives concernées, en particulier de l’Internationale communiste (Komintern), mais également de centres de documentation (en Argentine ou au Mexique) ainsi que la mise en place de réseaux de recherche ont constitué de fait un tremplin en vue de cette réécriture, fût-elle engagée, de cette histoire du xxe siècle.

Le propos de cet ouvrage à plusieurs mains, issu d’un séminaire international réalisé en 2015 à Santiago dans le cadre du centenaire de la Révolution russe est en lui-même un défi, comme le souligne Barry Carr dans son introduction. Ecrire l’histoire des communismes en Amérique latine relève en effet à la fois du bilan historiographique voire des bilans historiographiques, de la découverte d’archives nouvelles et de la prise en compte de circulations intellectuelles qui dépassent très largement le continent lui-même : en d’autres termes, de ce qu’il reste à connaître d’une histoire latino-américaine marquée du sceau d’un projet idéologique qui a influencé bien d’autres domaines d’étude et de recherche relevant de l’histoire sociale et politique.

Autrefois occultée par les problématiques de la Guerre froide et les débats internes aux gauches latino-américaines, et dans une certaine mesure les productions apologétiques et militantes au profit des partis nationaux, la période choisie se trouve être un temps de diffusion de « sensibilités idéologiques de gauche » dans la région (…)

Para seguir leyendo: https://journals.openedition.org/caravelle/4078